Category Archives: Uncategorized

Acest we la Tours 29-30 August 2015

sambata seara priveghere si spovedanii începând cu ora 19:00

duminica 10:00 acatistul sfântului Efrem cel Nou

10:30 sfânta Liturghie

agapele obisnuite

va așteptam cu mic cu mare sa începem sa ne rugam pentru copiii si nepoții noștri sa rămână creștini practicanți si pentru medici

doamne ajuta si vreme buna!

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

14 August 20:00 priveghere si 15 August 10:30 sfânta litughie

14 August priveghere pentru sărbătoare si rugăciuni pentru sănătate si iertare de pacate, spovedanii 20:00-21:30

15 August 2015 sfânta Liturghie si agape

 

sa dea Dumnezeu sa ne vedem sănătoși si mai ales numerosi

dupa acest post poate găsim un gând si pt biserica

Doamne ajuta!

06.59.46.19.76

fb Nectaire Mocanu

www.tours.mitropolia.eu ( site En duble langue)

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Tours urgența: biroul permanent se schimba

14 August privghere pentru Adormire Maicii Domnului 20:00

15 august 10:30 SFANTA Liturghie

 

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Secție de vot la Tours in sfarsit

Cei care au solicitat sa voteze la Tours sunt rugati sa imi scrie mail la

perenectaire@yahoo.fr

trebuie minimum 100′de persoane daca vreți sa evitați cozile interminabile si scandalurile de la Paris. Hai sa ne unim cu toții sa votam cu cine vrem si aproape de casa!

 

Nu fac politica! Am cerut Domnului Deputat Aurelian Mihai, căruia ii mulțumesc de răbdare si smerenia cu care mi-a răspuns,  sa facă totul in acest sens, la cererea dumneavoastră, a romanilor din centru si indre Et Loire !

 

MINGEA E IN TERENUL VOSTRU frați romani!

 

DOAMNE AJUTA!

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Informații slujbe

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-590

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Courriel : doyenne.france@mitropolia.eu

 

 

 

DIMANCHES   ET   FETES                                                                                                                       n° 590

 

Jeudi 6 août 2015 : glorieuse Transfiguration de notre Seigneur Jésus Christ

 

Tout est de la Fête.  On chante les antiennes propres en ton occurrent – ton 8

 

Antienne 1 :

Grand est le Seigneur et louable hautement, dans la cité de notre Dieu, sur sa sainte montagne !

Refrain : Par les prières de la Mère de Dieu, sauve-nous, Dieu sauveur !

Tu maintiens les montagnes par ta force ; Tu te ceins de puissance. Refrain.

Tu te revêts de splendeur et de majesté ; Tu te drapes de lumière comme d’un manteau. Refrain.

Que les montagnes crient de joie à la Face du Seigneur, car Il vient juger la terre ! Refrain.

Gloire… et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles ! Refrain.

 

Antienne 2 :

Le Seigneur aime la ville qu’Il a fondée sur les saintes montagnes.

Refrain : Sauve-nous, ô Fils de Dieu, transfiguré sur le Thabor, nous qui te chantons : Alléluia !

Il préfère les portes de Sion à tous les tabernacles de Jacob. Refrain.

Qui parle de toi te glorifie, ô Cité de Dieu ! Refrain.

Sion est notre mère, chacun peut le dire, car en elle tout homme est né. Refrain.

Gloire au Père… Et maintenant… Fils unique et Verbe de Dieu, Toi qui es immortel…

 

Antienne 3 :

Ta miséricorde, Seigneur, à jamais je la chante, d’âge en âge ma bouche annonce ta fidélité ;

Refrain, le tropaire de la Fête.

Les cieux rendent grâce pour tes merveilles, Seigneur, pour ta fidélité dans l’assemblée des saints. R.

Heureux le peuple qui connaît les cris de jois : à la clarté de ton visage, Seigneur, ils marcheront en jubilant. R.

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles ! R.

 

Isodikon (chant d’entrée) : En toi, Seigneur, est la source de la vie, dans ta lumière nous verrons la lumière. Sauve-nous, ô Fils de Dieu, transfiguré sur le Thabor, nous qui te chantons : Alléluia !

 

Tropaire de la Fête, t. 7 (3 fois) : Ô Christ Dieu, Tu t’es transfiguré sur la montagne ! Tu as montré à tes disciples ta gloire autant qu’ils pouvaient la supporter. Que ta lumière éternelle resplendisse aussi pour nous, pécheurs, par les prières de ta Mère, ô Donateur de lumière, gloire à toi !

 

Troparul, glas 7 : Schimbatu-Te-ai la faţă, în munte, Hristoase Dumnezeule, arătând ucenicilor Tăi slava Ta, pe cât li se putea. Strălucească şi nouă, păcătoşilor, lumina Ta cea pururea fiitoare, pentru rugăciunile Născătoarei de Dumnezeu, Dătătorule de lumină, slava Ţie ! Gloire… et maintenant … !

 

Kondakion de la Transfiguration, t. 7 (n. trad.):

Sur la montagne Tu t’es transfiguré+ et tes disciples contemplèrent ta gloire, ô Christ notre Dieu,/ pour autant qu’ils le pouvaient ;// afin qu’en te voyant crucifié+ ils voient que ta Passion était voulue/ et proclament à la face du monde que Tu es en vérité du Père le resplendissement!//

Prokimenon, t. 4 : Que tes œuvres sont admirables, Seigneur ! Tu as fait toutes choses dans ta sagesse ! V/ Bénis le Seigneur, ô mon âme ! Seigneur, mon Dieu, Tu es magnifique !

 

Épître : 2ème du saint apôtre Pierre, 1, 10-19

Frères, appliquez-vous à affermir votre vocation et votre élection : en faisant cela, vous ne pouvez pas trébucher. Et ainsi vous sera largement ouverte l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. C’est pourquoi je ne cesserai de vous rappeler cela, bien que vous le sachiez et que vous soyez affermis dans la présente vérité. Aussi longtemps que je serai dans l’enveloppe de ce corps, j’estime juste de vous tenir en éveil par mes rappels. Je sais que j’aurai bientôt à quitter cette enveloppe, ainsi que me l’a fait comprendre notre Seigneur Jésus Christ. Mais je veux faire en sorte qu’après mon départ vous puissiez vous en souvenir en toute occasion. Car ce n’est pas d’après quelque ingénieuse fiction que nous vous avons fait connaître l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ et sa puissance, mais pour en avoir vu la majesté de nos propres yeux. En effet, Il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, lorsque du sein de la divine splendeur se fit entendre une voix qui disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui J’ai mis toute ma bienveillance ! » Cette voix, nous l’avons entendue venir du Ciel, lorsque nous étions sur la montagne sainte avec lui. Dès lors, la parole des prophètes a d’autant plus de crédit auprès de nous, et vous ferez bien de lui prêter attention : elle est comme une lampe qui brille en un lieu obscur, jusqu’à ce que vienne à poindre le jour et que l’Astre du matin se lève dans vos cœurs.

 

Alléluia, t. 8 : À toi sont les cieux, et à toi la terre : c’est Toi qui as fondé l’univers et sa plénitude. V/ Bienheureux le peuple qui connaît la jubilation : Seigneur, ils marcheront à la lumière de ta Face !

 

Évangile : Matthieu 17, 1-9

En ce temps-là, six jours après (avoir annoncé à ses disciples sa mort et sa résurrection), Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère et les emmena à l’écart sur une montagne élevée, et Il fut transfiguré devant eux. Son visage resplendissait comme le soleil et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voilà que leur apparurent Moïse et Élie s’entretenant avec Jésus. Pierre lui dit : « Seigneur, nous sommes bien ici ! Si Tu le veux, je vais faire ici trois cabanes, une pour toi, une pour Moïse, une pour Élie. » Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les recouvrit et voilà qu’une voix venant de la nuée dit : « Celui-ci est mon Fils, le Bien-aimé, Celui qui a ma bienveillance. Écoutez-le ! » En entendant cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent dans un grand effroi. Jésus s’approcha, les toucha et dit : « Relevez-vous et n’ayez pas peur ! » Ils levèrent les yeux, et ne virent plus que Jésus seul. En redescendant de la montagne, Jésus leur dit : « Ne parlez à personne de ce que vous avez vu jusqu’à ce que le Fils de l’Homme soit ressuscité des morts. »

 

În vremea aceea, după şase zile ; Iisus a luat cu Sine pe Petru şi pe Iacov şi pe Ioan, fratele lui, şi i-a dus într-un munte înalt, de o parte. Şi S-a schimbat la faţă, înaintea lor, şi a strălucit faţa Lui ca soarele, iar veşmintele Lui s-au făcut albe ca lumina. Şi iată, Moise şi Ilie s-au arătat lor, vorbind cu El. Şi, răspunzând, Petru a zis : Doamne, bine este să fim noi aici ; dacă voieşti, voi face aici trei colibe : Ţie una, şi lui Moise una, şi lui Ilie una. Vorbind el încă, iată un nor luminos i-a umbrit pe ei, şi iată glas din nor zicând : Acesta este Fiul Meu Cel iubit, în Care am binevoit ; pe Acesta ascultaţi-L. Şi, auzind, ucenicii au căzut cu faţa la pământ şi s-au spăimântat foarte. Şi Iisus s-a apropiat de ei, si, atingându-i, le-a zis : Sculaţi-vă şi nu vă temeţi. Şi, ridicându-si ochii, nu au văzut pe nimeni, decât numai pe Iisus singur. Şi pe când se coborau din munte, Iisus le-a poruncit, zicând : Nimănui să nu spuneţi ceea ce aţi văzut, până când Fiul Omului Se va scula din morţi.

 

Mégalynaire en ton 4 : Magnifie, ô mon âme, magnifie le Christ notre Dieu glorieusement transfiguré sur la montagne du Thabor. Immortel s’est révélé Celui que tu as mis au monde, et Dieu Lui-même a voulu sortir de ton sein : revêtu de notre chair, Il a paru sur la terre pour converser avec les hommes. Ô Mère de Dieu, d’un seul cœur nous te magnifions !

 

Koinonikon en ton occurrent – ton 7: À la lumière de ta Face, Seigneur, nous marcherons,/ en ton Nom jubilant tout le jour : Alléluia !//

 

Au lieu de Nous avons vu la vraie lumière, on chante le tropaire de la Fête.

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-591

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Courriel : doyenne.france@mitropolia.eu

 

 

 

DIMANCHES   ET   FETES                                                                                                                       n° 591

 

Dimanche 9 août 2015 : 10ème après la Pentecôte. Après-fête de la Transfiguration. Ton 1, rés.10.

Saint apôtre Matthias ; saint Auspice d’Apt ; saint Sérène de Marseille.

 

Tropaire de la Résurrection en ton 1 : Malgré les scellés posés sur le tombeau et les soldats gardant ton corps immaculé, + Tu es ressuscité le troisième jour, / donnant la vie au monde, Dieu sauveur ; // et du haut des cieux les anges te chantèrent : « Gloire à ta Résurrection, ô Christ, + gloire à ta royauté, / gloire à ton œuvre de salut, Seigneur, Ami des hommes ! »//

 

Troparul Învierii, glasul 1: Piatra fiind pecetluită de Iudei şi ostaşii străjuind preacurat Trupul Tău, înviat-ai a treia zi, Mântuitorule, dăruind lumii viaţă. Pentru aceasta, Puterile cerurilor strigau Ţie, Dătătorule de viaţă: Slavă învierii Tale, Hristoase! Slavă împărăţiei Tale! Slavă iconomiei Tale, Unule Iubitorule de oameni!

 

Tropaire de la Fête, t. 7 (3 fois) : Ô Christ Dieu, Tu t’es transfiguré sur la montagne ! Tu as montré à tes disciples ta gloire autant qu’ils pouvaient la supporter. Que ta lumière éternelle resplendisse aussi pour nous, pécheurs, par les prières de ta Mère, ô Donateur de lumière, gloire à toi !

 

Troparul, glas 7 : Schimbatu-Te-ai la faţă, în munte, Hristoase Dumnezeule, arătând ucenicilor Tăi slava Ta, pe cât li se putea. Strălucească şi nouă, păcătoşilor, lumina Ta cea pururea fiitoare, pentru rugăciunile Născătoarei de Dumnezeu, Dătătorule de lumină, slava Ţie !

 

Tropaire(s) et kondakia de l’église ou du monastère, Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit !

 

Kondakion de la Résurrection, t. 1 : Ressuscité du tombeau dans la gloire divine,/ Tu as ressuscité le monde avec toi.// La nature humaine te chante comme Dieu,+ la mort s’évanouit, Adam jubile, Seigneur,+ et Ève, désormais libérée de ses liens,/ proclame avec allégresse : Ô Christ, c’est Toi qui accordes à tous la Résurrection !//  Et maintenant et toujours et aux siècles des siècles : Amen !

 

Condacul Învierii, glasul 1 : Înviat-ai ca un Dumnezeu din mormânt întru mărire, şi lumea împreunăo ai înviat şi firea oamenilor Te laudă, ca pe Cel ce eşti Dumnezeu. Moartea a pierit şi Adam dăntuieşte, Stăpâne, iar Eva acum, izbăvită fiind din legături, se bucură, strigând : « Tu eşti, Hristoase, Cel ce dai tuturor învierea ! »

 

Kondakion de la Transfiguration, t. 7 (n. trad.):

Sur la montagne Tu t’es transfiguré+ et tes disciples contemplèrent ta gloire, ô Christ notre Dieu,/ pour autant qu’ils le pouvaient ;// afin qu’en te voyant crucifié+ ils voient que ta Passion était voulue/ et proclament à la face du monde que Tu es en vérité du Père le resplendissement!//

 

Prokiménon dominical en ton 1 : Vienne sur nous ta miséricorde, Seigneur, / comme sur toi repose notre espoir ! V : Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur ! Aux cœurs droits convient la louange. Et de la Transfiguration, t. 4 : Que tes œuvres sont admirables, Seigneur ! Tu as fait toutes choses dans ta sagesse ! V/ Bénis le Seigneur, ô mon âme ! Seigneur, mon Dieu, Tu es magnifique !

 

Épître : 1 Corinthiens 4, 9-16

Frères, je pense que Dieu nous a exposés, nous les apôtres, à la dernière place, comme des condamnés à mort ; nous avons été donnés en spectacle au monde, aux anges et aux humains. Nous sommes fous à cause du Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ ; nous sommes faibles, vous êtes forts ; vous êtes à l’honneur, nous sommes méprisés. À cette heure encore, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes nus, maltraités, vagabonds, et nous peinons en travaillant de nos mains. On nous insulte, nous bénissons ; on nous persécute, nous endurons ; on nous calomnie, nous consolons. Nous sommes jusqu’à présent, pour ainsi dire, les ordures du monde, le déchet de l’univers.

Je ne vous écris pas cela pour vous faire honte, mais pour vous avertir, comme mes enfants bien-aimés. En effet, quand vous auriez dix mille pédagogues en Christ, vous n’avez pas plusieurs pères. C’est moi qui, par l’Évangile, vous ai engendrés en Jésus Christ. Je vous exhorte donc : soyez mes imitateurs.

 

Alléluia dominical en ton 1 : Dieu m’accorde la revanche et me soumet les peuples. V/ Dieu accomplit des merveilles pour le salut de son roi ; Il fait miséricorde à son Christ, à David et à sa descendance pour les siècles. Et de la Transfiguration, t. 8 : À toi sont les cieux, et à toi la terre : c’est Toi qui as fondé l’univers et sa plénitude. V/ Bienheureux le peuple qui connaît la jubilation : Seigneur, ils marcheront à la lumière de ta Face !

 

Évangile : Matthieu 17, 14-23 (n. trad.)

En ce temps-là, comme Jésus et ses disciples arrivaient près de la foule, un homme s’approcha de lui et lui dit en tombant à genoux : « Seigneur, fais miséricorde à mon fils ! Il est lunatique et souffre beaucoup ; il tombe souvent dans le feu ou dans l’eau. Je l’ai bien amené à tes disciples, mais ils n’ont pas pu le guérir. » Prenant la parole, Jésus dit : « Génération incroyante et perverse, jusqu’à quand serai-Je avec vous ? Jusqu’à quand vous supporterai-Je ? Portez-le-moi ici. » Jésus menaça le démon, qui sortit de l’enfant, et celui-ci fut guéri dès cette heure-là. Alors les disciples, s’approchant de Jésus, lui dirent en particulier : « Et nous, pourquoi n’avons-nous pu le chasser ? » Jésus leur dit : « À cause de la pauvreté de votre foi. Amen ! Je vous le déclare en effet : si un jour vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : ‘ Passe d’ici là-bas’, et elle y passera. Rien ne vous sera impossible. Et puis ce genre de démon ne peut s’en aller, sinon par la prière et le jeûne. »

 

În vremea aceea, mergând ei spre mulţime, s-a apropiat de El un om, căzându-I în genunchi, şi zicând : « Doamne, milueşte pe fiul meu că este lunatic şi pătimeste rău, căci adesea cade în foc şi adesea în apă. Şi l-am dus la ucenici Tăi şi n-au putut să-l vindece ». Iar Iisus, răspunzând, a zis : « O, neam necredincios şi îndărătnic, până când voi fi cu voi ? Până când vă voi suferi pe voi ? Aduceţi-l aici la Mine ! » Şi Iisus l-a certat şi demonul a ieşit din el şi copilul s-a vindecat din ceasul acela. Atunci, apropiindu-se ucenicii de Iisus, I-au zis de o parte : « De ce noi n-am putut să-l scoatem ? » Iar Iisus le-a răspuns : « Pentru puţina voastră credinţă. Căci adevărat grăiesc vouă : Dacă veţi avea credinţă cât un grăunte de mustar, veţi zice muntelui acestuia : Mută-te de aici dincolo, şi se va muta ; şi nimic nu va fi vouă cu neputinţă. Dar acest neam de demoni nu iese decât numai cu rugăciune şi cu post ».

 

Mégalynaire en ton 4 : Magnifie, ô mon âme, magnifie le Christ notre Dieu glorieusement transfiguré sur la montagne du Thabor. Immortel s’est révélé Celui que tu as mis au monde, et Dieu Lui-même a voulu sortir de ton sein : revêtu de notre chair, Il a paru sur la terre pour converser avec les hommes. Ô Mère de Dieu, d’un seul cœur nous te magnifions !

 

Koinonikon du dimanche (Louez le Seigneur…), et de la Transfiguration en ton occurrent 8: À la lumière de ta Face, Seigneur, nous marcherons,/ en ton Nom jubilant tout le jour : Alléluia !//

 

Homélie : il est terrible de penser que le Seigneur puisse se lasser de nous et cesser de nous « supporter »! Nous le supplions d’être patient avec nous, et nous le glorifions comme « infiniment patient et miséricordieux »…

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-592

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Courriel : doyenne.france@mitropolia.eu

 

 

 

DIMANCHES   ET   FETES                                                                                                                       n° 592

 

Samedi 15 août 2015 : glorieuse Dormition de notre très sainte Souveraine,

la Mère de Dieu et Toujours-Vierge Marie

 

On chante les antiennes propres à la Fête en ton occurrent, ton 1.

 

Antienne 1 : Acclamez le Seigneur, toute la terre ! Servez le Seigneur dans l’allégresse ! Allez à lui avec des chants de joie !

Refrain en ton occurrent : Par les prières de la Mère de Dieu, sauve-nous, Dieu sauveur !

Entrez dans ses parvis avec des hymnes, rendez-lui grâce et bénissez son Nom ! R.

Ainsi que nous l’avions entendu dire, nous avons vu la Cité de notre Dieu ! R.

Son tabernacle, c’est La Paix, en Sion, le lieu de son séjour. R.

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles !

 

Antienne 2 : Le Seigneur aime la ville qu’Il a fondée sur les saintes montagnes.

Refrain : Sauve-nous, ô Fils de Dieu, admirable parmi tes saints, nous qui te chantons : Alléluia !

Il préfère les portes de Sion à tous les tabernacles de Jacob. R.

Qui parle de toi te glorifie, Cité de Dieu ! R.

Ses flots réjouissent la ville de Dieu : le Très-Haut sanctifie le lieu de son séjour.

Gloire au Père… Et maintenant… Fils unique et Verbe de Dieu, Toi qui es immortel…

 

Antienne 3 : Mon cœur est prêt, ô Dieu ! Mon cœur est prêt : je veux chanter, je veux jouer pour toi !

Refrain, le tropaire de la Fête en ton 1: Dans ta conception tu as gardé la virginité…

Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’Il m’a fait ? R.

Je prendrai le Calice du salut, et j’invoquerai le Nom du Seigneur ! R.

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit, et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles ! R.

 

Isodikon : Venez, adorons et prosternons-nous le Christ ! Sauve-nous, ô Fils de Dieu, Toi qui es admirable parmi tes saints, nous qui te chantons : Alléluia !

 

Tropaire de la Fête, t.1 (3 fois) : Dans ta conception tu as gardé la virginité ;/ dans ta dormition tu n’abandonnes pas le monde, ô Mère de Dieu !// Tu vas vers la Vie,+ étant Mère de la Vie,/ et par tes prières tu libères nos âmes de la mort !// Gloire… et maintenant et toujours…!

 

Troparul, gl. 1 : Întru naştere fecioria ai păzit, întru adormire lumea nu o ai părăsit, de Dumnezeu Născătoare. Mutatu-te-ai la viaţă, fiind Maica Vieţii, şi cu rugăciunile tale izbăveşti din moarte sufletele noastre.

 

Kondakion de la Fête, t. 2 : La Mère de Dieu, qui jamais ne se lasse d’intercéder pour nous+ et dont la protection ne pouvait cesser d’être notre espérance,+ ne se laissa vaincre par la mort ni le tombeau,/ puisqu’elle la Mère de la Vie et qu’elle a rejoint la Source de la Vie, Celui qui demeura dans son sein virginal.//

 

Condacul, gl. 2 : Născătoarea de Dumnezeu cea întru rugăciuni şi întru folosinţe neadormită, nădejdea cea neschimbată, mormântul şi moartea nu au ţinut-o. Căci ca pe Maica Vieţii, la viaţă a mutat-o Cel ce S-a sălăşluit în pîntecele ei cel pururea fecioresc.

 

Prokimenon, t. 3 : Mon âme magnifie le Seigneur/ et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur ! V/Il s’est penché sur son humble esclave : désormais tous les âges me diront Bienheureuse !

 

Épître : Philippiens 2, 5-11

Frères, ayez entre vous les mêmes sentiments que ceux qui furent dans le Christ Jésus : Lui, étant Dieu par nature, n’a pas revendiqué son égalité avec Dieu, mais Il s’en est Lui-même dépouillé, Il a pris ma nature d’esclave et Il est devenu semblable aux humains. Puis, revêtu de l’humanité, Il s’humilia Lui-même, et obéit jusqu’à la mort, celle de la Croix. Aussi Dieu l’a-t-Il exalté et lui a-t-Il conféré le Nom qui dépasse tout nom, afin qu’au Nom de Jésus fléchisse tout genou, dans le ciel, sur la terre et aux enfers, et que toute langue se mette à proclamer de Jésus Christ qu’Il est Seigneur à la gloire de Dieu le Père !

 

Fraţilor, gîndul acesta să fie în voi, care era şi în Hristos Iisus, care, Dumnezeu fiind în chip, n-a socotit o ştirbire a fi El întocmai cu Dumnezeu, ci s-a deşertat pe Sine, chip de rob luînd, făcîndu-Se asemenea oamenilor, şi la înfăţişare aflîndu-Se ca un om, S-a smerit pe Sine, ascultător făcîndu-Se pînă la moarte, şi încămoarte de cruce. Pentru aceea, şi Dumnezeu L-a preaînălţat şi I-a dăruit Lui nume, care este mai presus de orice nume : ca întru numele lui Iisus tot genunchiul să se plece, al celor cereşti şi al celor pământeşti şi ale celor de dedesubt. Şi să mărturisească toată limba că Domn este Iisus Hristos, întru slava lui Dumnezeu-Tatăl.

 

Alléluia, t. 8 : Lève-Toi, Seigneur, pour entrer dans ton repos, Toi et l’Arche de ta sainteté ! V/ Le Seigneur l’a juré à David en vérité, et Il ne se dédira point : « J’établirai sur ton trône le Fruit de ton sein. »

 

Évangile : Luc 10, 38-42 et 11, 27-28 (n. trad.)

En ce temps-là, comme ils faisaient route, Jésus entra dans un village et une femme nommée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur appelée Marie qui s’assit aux pieds du Seigneur, et écoutait sa parole. Marthe s’affairait à tout le service ; elle vint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur me laisse m’occuper seule du service ? Dis-lui donc de m’aider ! » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe ! Tu t’inquiètes et t’agites pour beaucoup de choses, mais il en faut peu : d’une seule, même, suffit. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas retirée ». Alors qu’Il disait cela, une femme éleva la voix du milieu de la foule et dit à Jésus : « Heureuse, celle qui t’a porté et nourri ! » Mais Il dit : « Heureux, assurément, ceux qui entendent la parole de Dieu et qui la gardent ! »

 

În vremea accea, pe când mergeau ei, Iisus a intrat într-un sat, iar o femeie, cu numele Marta, L-a primit în casa ei. Şi avea o soră ce se numea Maria, care, aşezându-se la picioarele Domnului, asculta cuvântul Lui. Iar Marta se silea cu multă slujire şi, apropiindu-se, a zis : « Doamne, au nu socoteşti că sora mea m-a lăsat singură să slujesc ? Spune-i deci să-mi ajute ! » Şi răspunzând, Domnul i-a zis : « Marto, Marto, te îngrijeşti şi pentru multe te sileşti. Dar un lucru trebuie : căci Maria partea cea bună si-a ales, care nu se va lua de la ea. » Şi când zicea El acestea, o femeie din mulţime, ridicând glasul, I-a zis : « Fericit este pântecele care Te-a purtat şi fericiţi sunt sânii pe care i-ai supt ! » Iar El a zis : « Aşa este, dar fericiţi sunt şi cei ce ascultă cuvântul lui Dumnezeu şi-l păzesc ! »

 

Mégalynaire, t. 4 : Lorsqu’ils virent la Dormition de la Toute-Sainte et Immaculée,/ les anges furent émerveillés, admirant que la Vierge pût monter de la terre jusqu’aux cieux.// Et t. 1 : La nature et ses lois par ton mystère sont dépassées, Vierge toute sainte:/ tu restes vierge en ton enfantement et ta mort est le prélude qui annonce la vie.// Toujours vierge après l’enfantement et vivante après la mort,/ garde sous ta protection ton héritage, ô Mère de Dieu !//

 

Koinonikon, t. 1 : Je prendrai le Calice du salut, / et j’invoquerai le Nom du Seigneur : Alléluia !//

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-593

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Courriel : doyenne.france@mitropolia.eu

 

 

 

DIMANCHES   ET   FETES                                                                                                                       n° 593

 

Dimanche 16 août 2014 : 11ème après la Pentecôte. Après-fête de la Dormition. Ton 2, rés.11.

Translation d’Édesse à Constantinople de l’icône de la sainte Face ; saints martyrs Constantin Brancovan, ses fils Constantin, Étienne, Radu et Matthieu, et son conseiller Janache ; saint Gérasime

 

Tropaire de la Résurrection, t. 2 : Lorsque Tu es descendu vers la mort, immortelle Vie, / l’enfer fut renversé par la splendeur de ta divinité ; // et, lorsque Tu ressuscitas les morts qui gisaient au fond du tombeau, / tous les anges dans les cieux se mirent à chanter : Gloire à toi, Source de vie, ô Christ notre Dieu !//

 

Tropar Învierii, glasul al 2-lea: Când Te-ai pogorât la moarte, Cela ce eşti Viaţa cea fără-de-moarte, atuncea iadul l-ai omorât cu strălucirea Dumnezeirii; şi când ai înviat pe cei morţi din cele de desubt, toate Puterile cereşti au strigat: Dătătorule de viaţă, Hristoase, Dumnezeul nostru, slavă Ţie!

 

Tropaire de la Fête, t.1 : Dans ta conception tu as gardé la virginité ;/ dans ta dormition tu n’abandonnes pas le monde, ô Mère de Dieu !// Tu vas vers la Vie,+ étant Mère de la Vie,/ et par tes prières tu libères nos âmes de la mort !// Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit !

 

Tropaire(s) et kondakia de l’église ou du monastère, Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit !

 

Kondakion de la Résurrection, t. 2 : Lorsque Tu es ressuscité du tombeau, Sauveur tout-puissant,/ l’enfer à la vue de ce miracle fut saisi de frayeur ;// les morts se sont levés et, en te voyant, la création partage ta joie,+ Adam s’unit à l’allégresse ;/ et le monde, ô mon Sauveur, te chante pour toujours !// Et maintenant…

 

Condacul Învierii, glasul al 2-lea : Înviat-ai din mormânt, Mântuitorule Atotputernice, şi iadul văzând minunea, s-a spăimântat, şi morţii s-au sculat, şi făptura văzând, se bucură de Tine, şi Adam împreună se veseleşte, şi lumea, Mântuitorul meu, Te laudă pururea.

 

Kondakion de la Fête, t. 2 : La Mère de Dieu, qui jamais ne se lasse d’intercéder pour nous+ et dont la protection ne pouvait cesser d’être notre espérance,+ ne se laissa vaincre par la mort ni le tombeau,/ puisqu’elle la Mère de la Vie et qu’elle a rejoint la Source de la Vie, Celui qui demeura dans son sein virginal.//

 

Prokimenon dominical, t. 2 : Le Seigneur est ma force et mon chant/ et Il s’est fait mon salut. // V : Le Seigneur m’a purifié et purifié encore pour m’éduquer, mais Il ne m’a pas livré à la mort. Et de la Dormition : t. 3 : Mon âme magnifie le Seigneur/ et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur ! V/Il s’est penché sur son humble esclave : désormais tous les âges me diront Bienheureuse !

 

Épître : 1 Corinthiens 4, 9-16

Frères, je pense que Dieu nous a exposés, nous les apôtres, à la dernière place, comme des condamnés à mort ; nous avons été donnés en spectacle au monde, aux anges et aux humains. Nous sommes fous à cause du Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ ; nous sommes faibles, vous êtes forts ; vous êtes à l’honneur, nous sommes méprisés. À cette heure encore, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes nus, maltraités, vagabonds, et nous peinons en travaillant de nos mains. On nous insulte, nous bénissons ; on nous persécute, nous endurons ; on nous calomnie, nous consolons. Nous sommes jusqu’à présent, pour ainsi dire, les ordures du monde, le déchet de l’univers.

Je ne vous écris pas cela pour vous faire honte, mais pour vous avertir, comme mes enfants bien-aimés. En effet, quand vous auriez dix mille pédagogues en Christ, vous n’avez pas plusieurs pères. C’est moi qui, par l’Évangile, vous ai engendrés en Jésus Christ. Je vous exhorte donc : soyez mes imitateurs.

 

Alléluia dominical, t. 2 : Que le Seigneur t’exauce au jour de la tribulation ! Que le Nom du Dieu de Jacob te protège ! V : Seigneur, sauve le Roi, et exauce-nous, le jour où nous t’invoquerons ! Et de la Dormition, t. 8 : Lève-Toi, Seigneur, pour entrer dans ton repos, Toi et l’Arche de ta sainteté ! V/ Le Seigneur l’a juré à David en vérité, et Il ne se dédira point : « J’établirai sur ton trône le Fruit de ton sein. »

 

Évangile : Matthieu 17, 14-23 (n. trad.)

En ce temps-là, comme Jésus et ses disciples arrivaient près de la foule, un homme s’approcha de lui et lui dit en tombant à genoux : « Seigneur, fais miséricorde à mon fils ! Il est lunatique et souffre beaucoup ; il tombe souvent dans le feu ou dans l’eau. Je l’ai bien amené à tes disciples, mais ils n’ont pas pu le guérir. » Prenant la parole, Jésus dit : « Génération incroyante et perverse, jusqu’à quand serai-Je avec vous ? Jusqu’à quand vous supporterai-Je ? Portez-le-moi ici. » Jésus menaça le démon, qui sortit de l’enfant, et celui-ci fut guéri dès cette heure-là. Alors les disciples, s’approchant de Jésus, lui dirent en particulier : « Et nous, pourquoi n’avons-nous pu le chasser ? » Jésus leur dit : « À cause de la pauvreté de votre foi. Amen ! Je vous le déclare en effet : si un jour vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : ‘ Passe d’ici là-bas’, et elle y passera. Rien ne vous sera impossible. Et puis ce genre de démon ne peut s’en aller, sinon par la prière et le jeûne. »

 

În vremea aceea, mergând ei spre mulţime, s-a apropiat de El un om, căzându-I în genunchi, şi zicând : « Doamne, milueşte pe fiul meu că este lunatic şi pătimeste rău, căci adesea cade în foc şi adesea în apă. Şi l-am dus la ucenici Tăi şi n-au putut să-l vindece ». Iar Iisus, răspunzând, a zis : « O, neam necredincios şi îndărătnic, până când voi fi cu voi ? Până când vă voi suferi pe voi ? Aduceţi-l aici la Mine ! » Şi Iisus l-a certat şi demonul a ieşit din el şi copilul s-a vindecat din ceasul acela. Atunci, apropiindu-se ucenicii de Iisus, I-au zis de o parte : « De ce noi n-am putut să-l scoatem ? » Iar Iisus le-a răspuns : « Pentru puţina voastră credinţă. Căci adevărat grăiesc vouă : Dacă veţi avea credinţă cât un grăunte de mustar, veţi zice muntelui acestuia : Mută-te de aici dincolo, şi se va muta ; şi nimic nu va fi vouă cu neputinţă. Dar acest neam de demoni nu iese decât numai cu rugăciune şi cu post ».

 

Mégalynaire, t. 4 : Lorsqu’ils virent la Dormition de la Toute-Sainte et Immaculée,/ les anges furent émerveillés, admirant que la Vierge pût monter de la terre jusqu’aux cieux.// Et t. 1 : La nature et ses lois par ton mystère sont dépassées, Vierge toute sainte:/ tu restes vierge en ton enfantement et ta mort est le prélude qui annonce la vie.// Toujours vierge après l’enfantement et vivante après la mort,/ garde sous ta protection ton héritage, ô Mère de Dieu !//

 

Koinonikon du dimanche (Louez le Seigneur…), et de la Dormition t. 8 : Je prendrai le Calice du salut, / et j’invoquerai le Nom du Seigneur : Alléluia !//

 

Homélie : le rapport entre l’évangile de ce jour et l’après-fête. Le lunatique est asservi aux lois cosmiques. Le Christ rend à l’homme sa royauté paradisiaque sur les éléments et sur toutes les créatures. La Mère de Dieu a été, par son exceptionnelle foi en Dieu et par sa royale liberté, libre à l’égard de la mort. Suivant la Tradition, elle a voulu connaître la mort, alors qu’elle pouvait être transférée directement dans les cieux. Comme celle de son Fils et Seigneur, sa mort est volontaire, par amour pour le genre humain qu’elle n’a pas voulu abandonner. Elle n’était donc pas asservie aux lois du monde déchu. Le jeûne et la prière de la foi ont été ses armes essentielles. Et elle demeure à jamais celle qui prie, qui intercède pour le monde et qui glorifie le Seigneur.

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-594

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Courriel : doyenne.france@mitropolia.eu

 

 

 

DIMANCHES   ET   FETES                                                                                                                       n° 594

 

Dimanche 23 août 2015, 12ème après la Pentecôte, t. 3, rés. 1.

Clôture de la fête de la Dormition. St Loup, martyr à Thessalonique ; st Flavien d’Autun ; st Irénée de Lyon.

 

Typiques et Béatitudes avec 6 tropaires de l’ode 9 des deux canons de la Fête

 

Tropaire de la Résurrection, t. 3 : Que les cieux se réjouissent !+ Que la terre exulte d’allégresse !+ Car le Seigneur a fait merveille par la force de son bras, / terrassant la mort par sa propre mort et devenant d’entre les morts le Premier-né !// Du sein de l’Enfer, Il nous a tous sauvés, / accordant au monde la grâce du salut. //

 

Troparul Învierii, glas 3: Să se veselească cele cereşti şi să se bucure cele pământeşti! Că a făcut biruinţă cu braţul Său Domnul, călcat-a cu moartea pe moarte, Cel Întâi-născut din morţi S-a făcut; din pântecele iadului ne-a mântuit pe noi şi a dat lumii mare milă.

 

Tropaire de la Fête, t.1 : Dans ta conception tu as gardé la virginité ;/ dans ta dormition tu n’abandonnes pas le monde, ô Mère de Dieu !// Tu vas vers la Vie,+ étant Mère de la Vie,/ et par tes prières tu libères nos âmes de la mort !// Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit !

 

Kondakion de la Résurrection, t. 3 : Du tombeau Tu es ressuscité en ce jour, + ô Dieu de miséricorde, / nous arrachant aux portes de la mort ; // en ce jour Adam tressaille d’allégresse et Eve danse de joie, / et tous ensemble les patriarches et les prophètes chantent inlassablement la force et la puissance de ta divinité.// Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles…

 

Condacul Învierii, glas 3 : Înviat-ai astăzi din mormânt, Îndurate, şi pe noi ne-ai scos din porţile morţii. Astăzi Adam dăntuieşte şi Eva se bucură, iar proorocii împreună cu patriarhii laudă neâncetat puterea cea dumnezeiască a stăpânirii Tale.

 

Kondakion de la Fête, t. 2 : La Mère de Dieu, qui jamais ne se lasse d’intercéder pour nous+ et dont la protection ne pouvait cesser d’être notre espérance,+ ne se laissa vaincre par la mort ni le tombeau,/ puisqu’elle la Mère de la Vie et qu’elle a rejoint la Source de la Vie, Celui qui demeura dans son sein virginal.//

 

Prokimenon dominical en ton 3 : Chantez pour notre Dieu, chantez !/ chantez pour notre roi, chantez !// V/ : Tous les peuples, battez des mains ! Acclamez Dieu en éclats de joie ! Et de la Dormition : t. 3 : Mon âme magnifie le Seigneur/ et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur ! V/Il s’est penché sur son humble esclave : désormais tous les âges me diront Bienheureuse !

 

Épître du dimanche : 1 Corinthiens 15, 1-11 ; clôture de la Fête : Philippiens 2, 5-11.

« Frères, je désire vous rappeler maintenant la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée, que vous avez reçue et à laquelle votre foi est fermement attachée. C’est par elle que vous êtes sauvés, si vous la retenez telle que je vous l’ai annoncée ; autrement, vous auriez cru inutilement. Je vous ai transmis l’enseignement que j’ai reçu, celui qui est le plus important : le Christ est mort pour nos péchés, comme l’avaient annoncé les Écritures ; Il a été enterré et Il est ressuscité le troisième jour, comme l’avaient annoncé les Écritures ; Il est apparu à Pierre, puis au douze apôtres. Ensuite, Il est apparu à plus de cinq cents de ses disciples à la fois – la plupart d’entre eux sont encore vivants, mais quelques uns sont morts. Ensuite, Il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Enfin, après eux tous, Il m’est aussi apparu à moi, et pourtant je suis comme un être né prématurément. Je suis en effet le moindre des apôtres – à vrai dire, je ne mérite même pas d’être appelé apôtre, car j’ai persécuté l’Église de Dieu. Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et la grâce qu’Il m’a faite n’a pas été inefficace : au contraire, j’ai travaillé plus que tous les autres apôtres – non pas moi, en réalité, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. Ainsi, que cela vienne de moi ou d’eux, voilà ce que nous prêchons, voilà ce que vous avez cru ».

 

Fraţilor, vă aduc aminte Evanghelia pe care v-am binevestit-o, pe care aţi şi primit-o, întru care şi staţi, prin care şi sînteţi mîntuiţi ; cu ce cuvînt v-am binevestit-o – dacă o tineţi cu tărie, afară numai dacă n-aţi crezut în zadar – căci v-am dat, întâi de toate, ceea ce şi eu am primit, că Hristos a murit pentru păcatele noastre după Scripturi ; şi că a fost îngropat şi că a înviat a treia zi, după Scripturi ; şi că s-a arătat lui Chefa, apoi celor doisprezece ; în urmă s-a arătat deodată la peste cinci sute de fraţi, dintre care cei mai mulţi trăiesc pînă astăzi, iar unii au şi adormit ; după aceea s-a arătat lui Iacov, apoi tuturor Apostolilor ; iar la urma tuturor, ca unul născut inainte de vreme, mi s-a arătat şi mie. Căci eu sînt cel mai mic dintre Apostoli, care nu sînt vrednic să mă numesc apostol, pentru că am prigonit Biserica lui Dumnezeu. Dar prin harul lui Dumnezeu sînt ceea ce sînt ; şi harul Lui care este în mine n-a fost în zadar, ci m-am ostenit mai mult decît ei toţi. Dar nu eu, ci harul lui Dumnezeu care este cu mine. Deci ori eu, ori aceia, aşa propovăduim şi voi aşa aţi crezut.

 

Alléluia du dimanche en ton 3 : En toi, Seigneur, j’espère : que je ne sois jamais déçu ! – Sois pour moi le Dieu qui me protège, la forteresse où je trouve le salut ! Et de la Dormition, t. 8 : Lève-Toi, Seigneur, pour entrer dans ton repos, Toi et l’Arche de ta sainteté ! V/ Le Seigneur l’a juré à David en vérité, et Il ne se dédira point : « J’établirai sur ton trône le Fruit de ton sein. »

 

Évangile du dimanche : Matthieu 19, 16-26 (n. tr.) ; clôture de la Fête : Luc 10, 38-42 ; 11, 27-28

En ce temps-là, voici que quelqu’un s’approcha de Jésus et lui dit : « Bon Maître, que ferai-je de bien pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Que m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon si ce n’est Dieu seul. Si tu veux entrer dans la Vie, obéis aux commandements. – Auxquels ? » dit-il. Jésus répondit : « Ne tue pas ; ne commets pas d’adultère ; ne vole pas ; ne prononce pas de faux témoignage ; respecte ton père et ta mère ; aime ton prochain comme toi-même. » Le jeune homme lui dit : « Tout cela je l’ai gardé depuis l’enfance. Que ferai-je ensuite ? – Si tu veux être parfait, lui dit Jésus, va vendre ce que tu possèdes et donne aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens et suis-moi. » Mais le jeune homme entendit ces paroles et s’en alla tout triste, parce qu’il avait de nombreux biens. Jésus dit alors à ses disciples : « Amen, en vérité, Je vous le déclare, un riche entre difficilement dans le Royaume des cieux. Je vous le déclare encore : il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille, qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu. » Les disciples entendirent : ils furent pleins de stupeur et de crainte, et ils dirent : « Alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarda en face et leur dit : « De la part des humains, c’est impossible ; de la part de Dieu tout est possible. »

 

În vremea această, iată, venind un tînăr la Iisus, I-a zis : « Bunule Învătător, ce bine să fac, ca să am viaţa veşnică ? » Iar El a zis : « De ce-Mi zici bun ? Nimeni nu este bun decât numai Unul Dumnezeu. Iar de vrei să intri în viaţă, păzeşte poruncile. » El I-a zis : « Care ? » Iar Iisus a zis : « Să nu ucizi, sănu săvârşeşti adulter, să nu furi, să nu mărturişeşti strâmb ; cinsteşte pe tatăl tău şi pe mama ta şi săiubeşti pe aproapele tău ca pe tine însuţi. » Zis-a lui tânărul : « Toate acestea le-am păzit din copilăria mea. Ce-mi mai lipseşte ? » Iisus i-a zis : « Dacă voieşti să fii desăvârşit, du-te, vânde averea ta, dă-o sărăcilor şi vei avea comoară în cer ; după aceea, vino şi urmează-Mi. » Ci, auzind cuvântul acesta, tânărul a plecat întristat, căci avea multe avuţii. Iar Iisus a zis ucenicilor Săi : « Adevărat zic vouă căun bogat cu greu va intra în împărăţia cerurilor. Şi iarăşi zic vouă că mai lesne este să treacă cămila prin urechile acului, decât să intre un bogat în împărăţia lui Dumnezeu. »Auzind, ucenicii s-au uimit foarte, zicând : « Dar cine poate să se mântuiască ? » Dar Iisus, privind la ei, le-a zis : « La oameni aceasta e cu neputinţă, la Dumnezeu însă toate sînt cu putinţă. »

 

Mégalynaire de la Fête

 

Koinonikon du dimanche et de la Fête

 

Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale-595

Site : www.mitropolia.eu

 

D o y e n n é  O r t h o d o x e  R o u m a i n  d e  F r a n c e

Union Diocésaine Orthodoxe : Association cultuelle n°3/07320

1, boulevard du Général Leclerc 91470 Limours Tél : 01 64 91 59 24. F : 01 64 91 26 83.

Courriel : doyenne.france@mitropolia.eu

 

 

 

DIMANCHES   ET   FETES                                                                                                                       n° 595

 

Dimanche 30 août, 13ème après la Pentecôte, t. 4, rés. 2.

Saint Alexandre, Jean et Paul, patriarches de Constantinople ; saint Fiacre, moine à Meaux ; saint Varlaam, métropolite de Moldavie

 

Aux Béatitudes, 6 tropaires du ton dans l’Octoèque.

 

Tropaire de la Résurrection, t. 4 : Recevant de l’ange la joyeuse nouvelle de la Résurrection de leur Seigneur+ et détournant l’ancestrale condamnation,/ les saintes Femmes se firent gloire d’annoncer aux apôtres:// le Christ a triomphé de la mort !/ Il est ressuscité, notre Dieu, pour donner au monde la grâce du salut.//

 

Tropar Învierii, glas 4: Propovăduirea Învierii cea luminată înţelegând-o de la înger uceniţele Domnului şi lepădând osândirea cea strămoşească, Apostolilor lăudându-se au zis: Jefuitu-s-a moartea, sculatu-S-a Hristos Dumnezeu, dăruind lumii mare milă.

 

Tropaire(s) de l’église ou du monastère. Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit !

 

Kondakion de la Résurrection, t. 4 : Mon Sauveur et mon Libérateur a ressuscité tous les mortels,+ les arrachant par sa force divine aux chaînes du tombeau./ Il a brisé les portes de l’enfer et en Maître souverain Il est ressuscité le troisième jour.// Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles…

 

Condacul Învierii, glasul 4 : Mîntuitorul şi Izbăvitorul meu, din mormînt, ca un Dumnezeu, a sculat din legături pe pămînteni şi porţile iadului a zdrobit şi ca un Stăpân a înviat a treia zi. Slava Tatălui…

 

Kondakion de la Mère de Dieu, t. 6 : Protectrice assurée des chrétiens, + Médiatrice sans défaillance devant le Créateur, / ne dédaigne pas la voix suppliante des pécheurs !// Mais dans ta bonté+ hâte-toi de nous secourir, / nous qui te crions avec foi:// « Sois prompte dans ton intercession, + et empressée dans ta prière, ô Mère de Dieu,/ Secours constant de ceux qui t’honorent ».//

 

Prokiménon dominical, t. 4 : Que tes œuvres sont admirables, Seigneur !/ Tu as fait toutes choses dans ta sagesse !// V/ : Bénis le Seigneur, ô mon âme ! Seigneur mon Dieu, Tu as été grandement magnifié !

 

Épître dominical : 1 Corinthiens 16, 13-24.

« Frères, veillez, soyez fermes dans la foi, soyez des hommes, soyez forts, faites tout avec amour. Encore une recommandation, frères : vous savez que Stéphanas et sa famille sont les prémices de l’Achaïe ; ils se sont dévoués au service des saints. Obéissez donc à des personnes de cette valeur et à quiconque partage leurs travaux et leur peine. Je suis heureux de la présence de Stéphanas, de Fortunatus et d’Achaïcus ; ils ont suppléé à votre absence ; car ils ont tranquillisé mon esprit et le vôtre. Sachez donc apprécier des hommes de cette valeur. Les Églises d’Asie vous saluent. Aquilas et Prisca vous envoient bien des salutations dans le Seigneur, ainsi que l’Église qui se réunit chez eux. Tous les frères vous saluent. Saluez-vous les uns les autres d’un saint baiser. La salutation est de ma main, à moi, Paul. Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème. Marana tha [le Seigneur vient]! La grâce du Seigneur Jésus soit avec vous. Je vous aime tous en Jésus Christ : Amen !

Fraţilor, privigheaţi, staţi tari în credintă, îmbărbătaţi-vă, întăriti-vă. Toate ale voastre cu dragoste săse facă. Vă îndemn însă, fraţilor, - ştiţi casa lui Ştefanas, că este pîrga Ahaei şi că spre slujirea sfinţilor s-au rînduit pe ei înşişi – ca şi voi să vă supuneţi unora ca aceştia şi oricui lucrează şi se osteneşte împreună cu ei. Mă bucur de venirea lui Ştefanas, a lui Fortunat şi a lui Ahaic, pentru căaceştia au împlinit lipsa voastră. Şi au liniştit duhul meu şi al vostru.Cunoaşteţi bine deci pe unii ca aceştia. Vă îmbrătişează Bisericile Asiei. Vă îmbrătişează mult, în Domnul, Acvila et Priscila, împreună cu Biserica din casa lor. Vă îmbrătişează fraţii toţi. Îmbrătişaţi-vă unii pe alţii cu sărutare sfîntă. Salutarea cu mîna mea, Pavel. Cel ce nu iubeşte pe Domnul să fie anatema ! Maran atha ! [Domnul vine]. Harul Domnului Iisus Hritos cu voi. Dragostea mea cu voi toţi, în Hristos Iisus ! Amin !

 

Alleluia, t. 4: Chevauche dans l’éclat de ta royale splendeur ! Défends la vérité, la bonté, la justice ! – Tu aimes la justice ; Tu détestes l’iniquité.

 

Évangile du dimanche : Matthieu 21, 33-44

En ce temps-là, Jésus dit : « Écoutez une autre parabole. Il y avait un propriétaire qui planta une vigne, l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour ; puis il la donna en fermage à des vignerons et partit en voyage. Quand le temps des fruits approcha, il envoya ses serviteurs aux vignerons pour recevoir les fruits qui lui revenaient. Mais les vignerons saisirent ces serviteurs :l’un, ils le rouèrent de coups ; un autre, ils le tuèrent ; un autre, ils le lapidèrent. Le maître envoya encore d’autres serviteurs, plus nombreux que les premiers ; ils les maltraitèrent de même. Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : ‘Ils respecteront mon fils’. Mais les vignerons, voyant le fils, se dirent entre eux : ‘C’est l’héritier. Venez ! Tuons-le et emparons-nous de l’héritage’. Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien ! lorsque viendra le maître de la vigne, que fera-t-il à ces vignerons-là ? » Ils lui répondirent : « Il fera périr misérablement ces misérables, et il donnera la vigne en fermage à d’autres vignerons, qui lui remettront les fruits en temps. » Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu dans les Écritures ‘La pierre qu’avaient rejetée les bâtisseurs, c’est elle qui est devenue la tête d’angle ; c’est d’auprès du Seigneur qu’elle est advenue et elle est admirable à nos yeux !’ ? Aussi Je vous le déclare : ‘le Royaume de Dieu vous sera enlevé, et il sera donné à un peuple qui en produira les fruits. Celui qui tombera sur cette pierre sera brisé, et celui sur lequel elle tombera, elle l’écrasera ».

 

În vremea aceasta, Iisus a zis : « Ascultaţi altă pildă. Era un om oarecare stăpân al casei sale, care a sădit vie. A împrejmuit-o cu gard, a săpat în ea teasc, a clădit  un turn şi a dat-o lucrătorilor, iar el s-a dus departe. Cînd a sosit timpul roadelor, a trimis pe slujile sale la lucrători, ca să-i ia roadele. Dar lucrătorii, punind mâna pe slugi, pe una a bătut-o, pe altă a omorât-o, iar pe alta a ucis-o cu pietre. Din nou stăpânul a trimis alte slugi, mai multe decât cele dintâi, şi au făcut cu ele tot asa. La urmă, a trimis la ei pe fiul său zicând : ‘Se vor ruşina de fiul meu’. Iar lucrătorii viei, văzând pe fiul, au zis între ei : ‘Acesta este moştenitorul ; veniţi să-l omorâm şi să avem noi moştenirea lui’. Si, punând mîna pe el, l-au scos afară din vie şi l-au ucis. Deci, când va veni stăpânul vii, ce va face acelor lucrători ? » I-au răspuns : « Pe acesti răi, cu rău îi va pierde, iar via o va da altor lucrători, care vor da roadele la timpul lor. » Zis-a lor Iisus : « Au n-aţi citit niciodată în Scripturi ‘Piatra pe care au nesocotit-o ziditorii, aceasta a ajuns să fie în capul unghiului. De la Domnul a fost aceasta şi este lucru minunat în ochii noştri. De aceea vă spun că împărăţia lui Dumnezeu se va lua de la voi şi se va da neamului care va face roadele ei.  Cine va cădea pe piatra aceasta se va sfărâma, iar pe cine va cădea îl va strivi.”

 

Homélie: on a souvent vu dans cette parabole la substitution de l’Église à Israël. Or, l’Église est Israël accompli et augmenté des autres peuples : on ne peut opposer ou substituer l’une à l’autre. Israël est le peuple par excellence qui a porté des fruits : la Mère de Dieu, la foule immense des premiers chrétiens, tous issus du Peuple, et, fruit unique, le Christ lui-même, Messie et Dieu fait Homme ! Le peuple de la Loi est le plus fécond de l’histoire humaine. Mais le Seigneur averti son peuple que si, - Israël premier ou Israël trouvant sa perfection comme Église -, il refuse de rendre à son Maître ce qui lui revient, la récolte aura tout de même lieu, car l’Esprit suscitera d’autres êtres apostoliques et d’autres saints pour travailler à la Vigne. L’avertissement parle spécialement aux baptisés : quoiqu’il y ait un grand nombre de saints et de martyrs parmi nous, notre ingratitude est souvent grande et nous sommes alors d’indignes disciples du Messie.

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

Universitatea de vară

Universitaire de vara

UNIVERSiTE D’ETE

Sainte Croix           27 août—30 août 2015

 

Jeudi 27 août 2015

10h30   Mgr Silouane :            Confession et direction spirituelle

11h30   P. Ciprian (de Cluj) :   Expérience du renouveau de la confession dans une paroisse urbaine

14h       P. Marc-Antoine :       Le repentir chez St Jean Climaque et St Jean Cassien

15h       Mère Siluana :             Confession et psychothérapie, la guérison de l’âme et du corps

Vendredi 28 août 2015

10h30    P. Nichifor (de Iassy) :   La confession en Roumanie, historique et situation actuelle

11h30    P. …  (de Maldon)   :   La confession vue et pratiquée par le Père Sophrony

14h         P. Patriciu VLAICU :     Perspectives canoniques sur la confession

15h        P. Vasile MIHOC :         Bases néotestamentaires de la confession

Samedi 29 août 2015

10h30     P. Jean BOBOC :             Dimension psychosomatique de la confession

11h30      P. Philippe DAUTAIS :   Dimension thérapeutique de la confession

14h          P. Gérard REYNAUD :    La confession chez St Jean Chrysostome

15h          M. Rares IONASCU :    Témoignage : l’expérience de la confession par un fidèle

 

 

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

TOURS 5 si 6 August Schimbarea la Față!

URGENT, cititi si împărțiți:
In urma solicitărilor credincioșilor români,care frecventează biserica noastra din Tours,
Pentru ORGANIZAREA sfintelor slujbe ortodoxe romane de la Romorantin, Roche-Bobois , Orléans, Blois, Potiers, Issudin, Bourges si celelalte localități din centru si Intre Et Loire, Bretania( spre Exemplu, familia Anca si Ciprian) , rog credincioșii, care ma cunosc ( sau nu), medici sau orice alta activitate profesională , sa ma contacteze urgent pe mail sau tel :
perenectaire@yahoo.fr
O6.59.46.19.76

PS: ne putem intâlni intr-o sala unde putem improviza o biserica cu icoane pt început. Copiii trebuie botezați si împărtășiți!
Sfintele le aduc personal. Daca lucrurile decurg cum trebuie, putem închiria o bisericuță!
ROMÂNI DIN DIASPORA, sa ne rugam impreuna!
Doamne ajuta!

Cu multă dragoste si un pic de răbdare,

Parintele Nectarie ( ieromonah) TOURS

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

duminica 2 august 2015

10 h 30 Sfanta Liturghie

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

jeudi 23 juillet: Saint Liturgie à 10h 30

Leave a Comment

Filed under Uncategorized

20 Iulia 2015 sfantul ilie

10:30 Santana Liturghie

doritorii pot venir de la 09:30 penture acatist

06.59.46.19.76

Nectaire Mocanu ( FB)

 

Leave a Comment

Filed under Uncategorized